Korotchenzov

Flash mob : Odessa prend le relais !

"Un voile léger et limpide drape le ciel et tout se tait. 

La mer noire , seule , murmure"

Pouchkine (Odessa- 1824)

Près d'un million de femmes vont servir dans l'armée rouge et chez les partisans pendant la Seconde Guerre Mondiale
Depuis 3 semaines des flash mobs russes se déroulent dans l'Ukraine de Porochenko, résistance pacifique à l'ostracisation menée depuis plus de 2 ans par le pouvoir totalitariste ethnocentré sorti du Maïdan.
 
Après Zaporodje, le 13 novembre et Karkhov le 20 novembre c'est dans la gare d'Odessa que se sont réunis aujourd'hui une centaine de jeunes venus exprimer leur "russitude" en chantant "La brune moldave" une chanson extraite également du patrimoine soviétique

 
Ce flash mob s'est déroulé dans la ville russe d'Odessa qui est autant le symbole de la présence russe dans la région fondée par Catherine II qui veut fonder sur d'anciens territoires reconquis une "Nouvelle Russie" face à l'empire Ottoman. Fondée en 1794 la ville d'Odessa est également le symbole de la folie meurtrière du Maïdan qui déclenche le 2 mai 2014 un massacre dans la maison des syndicats de la ville où près de 50 manifestants fédéralistes sont massacrés dans l'indifférence général du monde politico-médiatique occidental complice des assassins
 
Le 2 juin 2014, le massacre d'Odessa va déclencher la croisade génocidaire de Kiev contre les russophones d'Ukraine
Si les 2 premières chansons interprétées à Zaporodje et Karkhov étaient des allégories printanières évoquant la libération d'un pays opprimé, le choix des jeunes d'Odessa est quant à lui plus direct et appartient même au patrimoine des chants de combat, datant de 1944 et qui rend hommage aux femmes engagées dans les rangs des partisans pendant la guerre contre l'occupant nazi.

Cette chanson est symbolique de la ville d'Odessa tant dans son passé que dans son présent. "Le terme Smouglianka (en français : la brune) fait référence à une femme au teint hâlé (du russe : смуглый, brun, hâlé) et Moldavanka, signifie « Moldave (au féminin) ». Moldavanka est aussi le nom d'un quartier populaire d'Odessa.
 
La chanson rend hommage aux femmes partisanes de la guerre civile russe. Les paroles parlent d'un homme rencontrant une cueilleuse de raisin, qui se révèle être une partisane et le convainc de la rejoindre. Elle est un leitmotiv du film soviétique de Leonid Bykov "Seuls les vétérans vont au combat" sorti en 19741. " (Source Wikipédia)

Смуглянка-молдаванка - La brune moldave
Paroles  Yakov Shvedov - Musique Anatoli Grigorevich Novikov 1940
 
Un matin à l'aube,
J'ai regardé par la porte du jardin.
Elle est là, brune Moldave
Fille à ramasser des raisins.
 
Je rougis, je suis pâle,
Tout à coup j'ai envie de lui dire:
"Tenons-nous sur la rivière
à la rencontre de l'aube de l'été
 
Refrain :
 
L'érable verte est touffue, et ses feuilles sculptées.
Je suis dans l'amour et embarrassé devant vous.
L'érable est vert, et il est frisé,
Oui, toutes les feuilles touffues et sculptées.
 
Mais dans l'obscurité de la fille moldave
Dit le jeune homme dans l'air:
“Avec le maquis des partisans moldaves 
Nous sommes sur le point de se réunir.
 
Plus tôt aujourd'hui, les partisans
En haut et à gauche de leur pays natal.
Si la route vous attend,
Pour les partisans, dans la forêt profonde.”
 
Et la brune moldave
Par un sentier dans la forêt a disparue
Et j'ai été lésé de voir
Qu'elle ne m'a pas appelé à venir avec elle.
 
Et à la brune Moldave
J'ai souvent pensé la nuit...
Soudain, ma fille brune
Est venue à nouveau à ma rencontre.
 
Le mouvement de cette résistance chanté continu donc semant à travers la Novorossiya de la Grande Catherine, l'espoir d'une libération prochaine des griffes de la tyrannie kiévienne. Nous ne pouvons que saluer le courage des ces jeunes qui bravent la répression au coeur même du territoire occupé et martyrisé par les soudards néo-nazis des bataillons spéciaux, qui quotidiennement terrorisent les populations russophones des rives septentrionales de la Mer Noire...

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya
 
La version chantée par les chœurs de l'Armée Rouge 
 
Pour les précédents flash mobs, voir le lien ici : Chants de l'âme contre bruit des armes
 
S'il vous plaît, pour m'aider dans ce travail de réinformation
Si l'argent est le nerf de la guerre il est malheureusement également aussi celui de la réinformation pour laquelle j'ai décidé de me consacrer seul et à plein temps malgré une absence actuelle de revenus et une censure de mon travail par les agences de presse occidentales collabos ... et locales, obsédées par la recherche du monopole de l'information.
Merci d'envoyer vos contributions de soutien sur le compte référencé ci après à partir duquel sont envoyés des virements vers le Donbass
Observation : la plus petite somme (équivalent à celle d'un paquet de cigarette) est la bienvenue et vitale ici.
En vous remerciant par avance de votre soutien moral et matériel 
Bien à vous 
Erwan
 
 


27/11/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres