Korotchenzov

Le sabotage des accords de Minsk

Kiev refuse obstinément de respecter le cessez le feu 


Ce matin à 6 heures du matin, soit quelques heures seulement après la mise en oeuvre effective d'un cessez le feu total ordonné par le Président Zakharchenko à ses soldats, les "ukrops" ont engagé des tirs et des bombardements sur les positions républicaines défendant Yasinovataya, confirmant le choix pris par Kiev de choisir la guerre coûte que coûte...


Hier, une nouvelle nuit de bombardement sur la périphérie de Donetsk a confirmé que la trêve du 1er septembre appartenait bien elle aussi à la longue série meurtrière des promesses non tenues par la junte de Kiev. Dans la journée et la soirée, les ukrainiens ont réalisé 518 tirs sur le seul territoire de la République de Donetsk, ainsi qu'une tentative d'assaut au niveau de la zone industrielle entre Avdeevka et Yasinovataya qui a été repoussée vers 21h00.
 
Ce ne sont pas moins de 118 obus de 152 mm, 42 obus de 122 mm, 277 obus de mortiers de 120 mm et 82 mm et 10 obus de chars qui ont illustré la position de Kiev de respecter le cessez le feu relancé le 1er septembre dernier !
 
Bombardement de Makeevka dans la nuit du 14 au 15 septembre
 
Au cours de la nuit près de 300 mineurs ont failli être à nouveau pris au piège lorsque leurs mines, Scheglovskaya et Butovskaya se sont retrouvées hors tension suite aux bombardements ukrainiens Ce n'est pas la première fois que des complexes miniers sont visés par les canons de Kiev, et plusieurs fois des catastrophes n'ont pu être évitées que de justesse et grâce à l'intervention rapide et sous le feu des techniciens industriels. 
 
Des heures de bombardements, plusieurs victimes civiles et militaires et de nombreuses destructions matérielles qui contrastent, mais sans surprise, avec les discours mielleux et cyniques des officiels kiéviens fêtant le retour des subsides européens malgré le non respect du calendrier des remboursements des statuts du FMI et une facture russe de 3 milliards de dollars toujours impayée... Demain sera crédité à la banque centrale ukrainienne une nouvelle tranche d'aides du FMI d'un montant de 1 milliard de dollars.

Cette réactivation des aides du FMI est symptomatique de la mauvaise foi et de la politique cynique d'un double standard opérées par les occidentaux transigeant jusqu'à trahir leurs propres règles si des intérêts de la ploutocratie dominante sont en jeu..
 
Sur le front, les soldats des 2 républiques du Donbass gardent leurs armes silencieuses pointées vers l'horizon car ils connaissant la perfidie criminelle des soudards de Kiev, qui n'attendent que de pouvoir jeter leur haine dans de nouvelles batailles insensées.
Ces dernières semaines plusieurs défenseurs républicains sont tombés sous les éclats et les balles de Kiev, scellant par leur sacrifice la fondation des Républiques populaires du Donbass qui ne pourront jamais plus réunir leurs destinées à celle de l'Ukraine.

Les bombardements au centre de Dokuchaïevsk

Le gouvernement Porochenko persiste donc dans son sabotage des accords de Minsk, que ce soit sur le plan militaire en poursuivant ses bombardements génocidaires que sur le plan politique où il refuse catégoriquement d'aborder les questions d'un statut spécial pour les Républiques de Donetsk et Lugansk (paragraphe 11) ou de la tenue d'élections locales dans le Donbass.
 
En faisant cela, Porochenko qui déjà approche les records d'impopularité du Président français risque de s'attirer les foudres d'une partie de l'opposition politique à l'image de la député Natalia Korolevskaya qui a rappelé le devoir de l'Ukraine de mettre fin au conflit avec le Donbass en appliquant les accords de Minsk.
 
Le fait que les occidentaux, ne fassent pas pression sur Kiev en subordonnant leurs aides financières à l'application des accords de Minsk prouve non seulement qu'ils sont plus fidèles à leur servitude qu'à leurs principes et surtout qu'il soutiennent les provocations meurtrières de l'autre laquais que Washington a fait naître de la fange du Maïdan...
 
Tiraillé entre ses oligarques, ses radicaux, et ses américains, Kiev est aujourd'hui au pied du mur et surtout au bord du gouffre et l'heure arrive pour Porochenko de choisir par quel fin il préfère sortir de l'Histoire...
 
 
Maxim Fadeev "sous le feu"

Maxim Fadeev, le journaliste et documentariste russe qui couvre le conflit depuis 2 ans a été blessé hier soir à l'aéroport de Donetsk par des éclats de 122mm ukrainiens.Blessé au cou, au torse et au visage, il a été hospitalisé à Donetsk, ses jours ne sont pas en danger.
Ce reporter de guerre russe a réalisé  une dizaine de documentaires exceptionnels dans une série appelée "Donbass sous le feu" (Donbass under fire)
 
 
Un précédent reportage de Maxim Fadeev 
sur l'aéroport de Donetsk (janvier 2015)

Nous souhaitons à ce courageux et talentueux réalisateur un prompt rétablissement, espérant le retrouver rapidement sur le front de l'information...
 
Erwan Castel, volontaire en Novorossiya

Pour m'aider dans ce travail de réinformation
 
Si l'argent est le nerf de la guerre il est également malheureusement aussi celui de la réinformation pour laquelle j'ai décidé de me consacrer à plein temps malgré une absence actuelle de revenus.
 
En vous remerciant par avance de votre soutien matériel 
 
Bien à vous 
Erwan
 


16/09/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres