Korotchenzov

Observateurs du cessez le feu bombardés !

vendredi 14 octobre 2016

La zone Sud de la République de Donetsk  toujours sous le feu de l'armée ukrainienne

 
Depuis 1 semaine le secteur Sud de la République Populaire de Donetsk connaît une nette aggravation de le situation militaire, les forces ukrainiennes ayant multiplié depuis le 8 octobre les bombardements mais aussi les attaques terrestres sur les positions républicaines situées entre Shirokino et Kominternovo.
 
Le 11 octobre a eu lieu l'attaque la plus importante menée par des mercenaires polonais et géorgiens du régiment Azov (voir le lien suivant : Attaque repoussée à Shirokino). Depuis l'échec de cette attaque (15 tués et 25 blessés) l'artillerie de Kiev ne cesse de pilonner le secteur, comme par exemple la journée du 13 octobre où 225 obus de 122 et 152mm ainsi que 82 obus de mortier de 120mm se sont abattus sur ce seul secteur de la ligne de front.
 
Mais dans l'escalade des attaques et des provocations, Kiev a ordonné hier soir de bombarder le poste des observateurs  du "Centre Commun pour le Contrôle et la Coordination de la trêve" situé dans le village de Bezimenne situé à l'Est de Shirokino sur les bords de la mer d'Azov.
 
Ce n'est pas la première fois que des observateurs chargés de contrôler l'application de la trêve sont pris à partie par l'artillerie ukrainienne. Précédemment les postes d'observation situés à Aleksandrovka et Yasinovataya au Sud et au Nord de Donetsk avaient été déjà intentionnellement bombardés par Kiev.
 
Cette nouvelle attaque ciblée qui a été réalisé avec des mortiers de 120 mm à partir de 21h15, est une provocation d'autant plus stupide qu'au moment du bombardement se trouvaient des officiers russes mais aussi des officiers ukrainiens tous observateurs du STSKK (Centre Commun ...)
 
Bezimenne est la localité située en bordure de carte en bas à droite

Nouvelles attaques ukrainiennes sur Leninskoe


Dans l’après midi du 14 octobre, à partir de 13h40, des unités ukrainiennes, de l'effectif d'une compagnie, ont à nouveau attaqué les positions républicaines entre Sahanka et Kominternovo à l'issue d'une préparation d'artillerie réalisé par des obusiers de 152mm. Pendant leur assaut des véhicules blindés et de mortiers ont continué de les appuyer.


Ce nouvel assaut des forces ukrainiennes a été encore repoussé par les soldats républicains qui ont infligé à l'ennemi de nouvelles pertes importantes (minimum 5 tués et 1 Véhicule de combat d'infanterie type BMP détruit) 


Les autorités de la DNR ont aussitôt demandé à l'OSCE de prendre les mesures nécessaires pour alerter les parties de ces violations flagrantes du cessez le feu par Kiev.


Le front Sud n'est pas le seul concerné par cette escalade des combats, la zone de l'aéroport où je suis était le théâtre d'échanges de tirs prolongés en fin d'après midi pendant que des des tirs d'artillerie se faisaient entendre du côté de Yasinovataya (Nord Est de Donetsk) 


Cette semaine s'est donc avérée particulièrement "chaude", marquée par une escalade brutale de la situation militaire qui semble mettre fin à une accalmie relative consécutive au cessez le feu relancé le 1er septembre dernier.


Au total les ukrainiens, durant cette semaine écoulée ont tiré plus de 4000 fois sur le seul territoire de la République de Donetsk tuant 1 civil, blessant 5 autres et endommageant 31 logements, tandis que des unités donnaient l'assaut dans le secteur Sud du front, tuant 5 soldats et blessant 9 autres. 


Par ailleurs, alors que le renforcement du front par l'armée ukrainienne est régulier depuis le début de l'année, on observe depuis ces derniers jours une augmentation sensible des arrivées de matériels lourds sur le front du Donbass.


Obusiers automoteurs ukrainiens en gare de Krasny Liman Nord de Slaviansk et en route pour le front
En ce moment même des combats et des bombardements se déroulent sur Spartak (à l'Est de l'aéroport) et sur la périphérie Nord Ouest de Donetsk.

La réunion du 19 octobre prochain à Berlin où doivent se rencontrer les tuteurs des accords de Minsk risque de ressembler plus à une veillée mortuaire qu'à une réunion de travail constructive et optimiste...


Erwan Castel, volontaire en Novorossiya
 


15/10/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres