Korotchenzov

A Ken, un sapeur de la Garde Nationale de la République de Donetsk... et un frère d'armes.

Honneur aux sapeurs du Donbass !

 
"Les russes n'atteignent jamais leurs objectifs, 
ils les dépassent !"
Vladimir Poutine
 
Dans le Donbass, le front est sur le point d'exploser à nouveau, l'orgueil et l'arrogance ayant vaincu l'intelligence et la raison, le destin de l'Histoire est à nouveau confié aux soldats et volontaires, ces anonymes boueux, sans discours ni paraître, animés par la seule ambition du Devoir et l'Amour de leur terre...

"Petrovitch" en action, cet ancien sapeur de l'armée, est un retraité de 70 ans qui a repris du service pour défendre sa terre... 
voilà la réalité de l'invasion russe en Ukraine !
"Souvent détruire, parfois construire mais toujours servir", cette devise de l'arme du génie est incarnée ici chaque jour par les sapeurs de le Novorossiya qui relèvent, déminent , et nettoient le terrain des obus, des mines et des pièges divers. 

Ces hommes sont les héros de l'ombre de la guerre moderne, spécialistes discrets au travail lent, ils "dépolluent" les zones militaires et civiles, au risque de leur vie, avant de les protéger à leur tour d'une incursion ennemie éventuelle. Soldats de l'ombre, les sapeurs des unités de reconnaissance ne font pas parler d'eux et pourtant, ils sont devenus les éléments essentiels ouvrant les opérations sur une ligne de front infestée de mines et de pièges multiples.


Malgré une maîtrise élevée des techniques et engins utilisés, ces combattants au courage exceptionnel payent un lourd tribut pour défendre la Novorossiya. C'est ainsi que "Ken", un de nos sapeurs qui a sauté sur une mine antipersonnelle ce matin lors d'une mission de déminage sur la ligne de front. Ken a été grièvement blessé aux jambes, alors qu'il déminait une zone sur la ligne de front. Ce jeune homme du Donbass, discret et gentil et qui mérite sans hésitation aucune du noble nom de "frère d'armes", a été emmené aux urgences dans un état critique. Le devoir soutenant la peine, nous continuons quant à nous la mission, car le grand livre de l'histoire est ouvert devant nous, écrit avec le sang des héros de Novorossiya, hommes libres restant debout face au vent de l'esclavage.


Ce soir, un homme, un frère d'armes, lutte entre la vie et la mort, incarnant par sa souffrance un pays combat entre la Liberté et l'esclavage,l'Europe quant à elle git impuissante, entre la guerre et la paix prise en otage par une poignée de laquais obéissant aux ploutocrates de Washington et New York ! 


Tandis que dans les palais dorés de Kiev,  Bruxelles, Paris, Berrlin ou Londres, des traîtres se vautrent dans leurs veulerie, des femmes et ces hommes anonymes du Donbass à l'exemple de Ken sont en train d'écrire de leur sang une page glorieuse de notre Europe. 


Désormais la symphonie des bombardements est devenue une ambiance quotidienne, et parfois, c'est même le silence qui attire l'attention... Notre unité est prête, soudée comme les doigts de la main serrés en poing d'acier, confiants de la confiance des dieux des batailles, car si devant nous sont les sauvages génocidaires venus d'un autre âge, venus semer la haine et la terreur en terre russe, derrière nous sont les familles et les sanctuaires d'un peuple héroïque qui avec courage et noblesse résiste à l'infamie depuis 1 an, digne héritier d'un empire millénaire invaincu.

 
Volontaire français prêt à défendre la terre du Donbass et l'Honneur de l'Europe 

Porochenko, cette marionnette installée par la ploutocratie mondialiste et soutenue par les laquais étasuniens, a déclaré vouloir soumettre la Crimée et le Donbass par tous les moyens et se battre "jusqu'à la dernière goutte de sang" ! Les accords de Minsk ne sont donc plus qu'un rêve brisé, un torchon ensanglanté par le mensonge et la trahison des occidentaux. Désormais, il n'y a plus qu"un seul document à signer c'est la condamnation et l’exécution du boucher de Kiev et de tous ses parrains occidentaux...

Les volontaires de la Novorossiya sont appelés une nouvelle fois par les dieux des batailles à défendre cette terre européenne violée par la barbarie étasunienne. Notre combat est celui d'une Europe vampirisée par un Nouvel Ordre Mondial qu'il faut libérer, et non seulement nous repousserons les agresseurs de la Russie jusqu'en enfer, mais nous libérerons la Novorossiya dans sa totalité, et avec toutes ses forces réunies, nous détruirons le monstre étasunien installé à Kiev.


De cette terre rougie par le sang des héros et des innocents, l'espoir d'une Europe nouvelle va fleurir et offrir à tous ses peuples les couleurs orangé et sable d'un printemps novorossien !

Erwan Castel

 
 


20/05/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres