Korotchenzov

Des barricades autour de l'administration régionale de Donetsk, construites par les manifestants

Ultimatum du gouvernement putschiste de Kiev, vers un nouveau printemps de Prague ?

Posted: 10 Apr 2014 05:22 AM PDT


A 24 heures de la date limite de l'ultimatum de Kiev, qui a décidé d'utiliser la force contre les manifestants indépendantistes qui occupent les bâtiments publiques dans l'est de l'Ukraine, on signale l'arrivée des premiers chars autour de la ville de Donetsk. Plusieurs habitants auraient déjà été blessés en essayant d'arrêter les convois.
Un témoin a confirmé les informations sur les forces militaires arrivant dans la ville, dans une interview avec RT. 

"A environ 14 heures, nous avons eu une information que du matériel militaire était arrivé en gare. Nous y sommes allés et avons vu des véhicules militaires et des troupes. La ville entière s'est rassemblée à proximité. Les soldats ont commencé à faire mouvement mais les gens ont essayé d'arrêter les véhicules ", a déclaré Lioudmila. 

Elle a également constaté la dureté de l'armée lorsque les habitants ont tenté de les arrêter. 

"Les soldats ont tordus les bras des retraités, il y avait deux hommes qui se tenaient là et les soldats ont roulé sur ​​leurs pieds. J'ai été tiré en arrière par des mineurs locaux tandis que j'essayais d'arrêter les véhicules. Ils ne regardent même pas ce qui se trouve devant eux. Les hommes ont commencé à crier pour les arrêter, disant qu'il y avait des filles et des femmes en face d'eux, mais ils ne s'en sont pas  souciés ". 

Selon un décret signé par le chef nazi du gouvernement putschiste, Aleksandr Tourtchinov, le bâtiment de l'administration locale de Donetsk et le territoire environnant sont des "installations gouvernementales importantes, qui nécessitent la protection de l'Etat." 

Le décret est entré en vigueur dès sa signature et Tourtchinov l'a déjà communiqué aux services de sécurité de l'État, rapporte l'agence Itar-Tass. 

Agissant en tant que ministre de l'Intérieur de l'Ukraine, Arsen Avakov a déclaré tôt mercredi qu'une "task force de police spéciale" était déjà arrivé à Donetsk, Lougansk et Kharkov, régions occidentales de l'Ukraine et était prête à les reprendre sous leur contrôle dans les 48h, avec recours à la force si nécessaire. 

Les bâtiments de structures de pouvoir dans les villes de l'Est de Donetsk et Lugansk restent sous le contrôle des manifestants. Alors que jusqu'ici il n'y a eu aucune tentative pour reconquérir les bâtiments occupés, les militants continuent à construire des barricades  et se préparant à une éventuelle attaque par des forces armées. 

Les gens font des feux pour se tenir chaud devant les barricades, en chantant des chansons, avec des drapeaux russes et régionaux. Beaucoup de femmes et de personnes âgées sont parmi ceux sur occupent le centre ville. 

"Nous veillerons toute la nuit, parce que l'attaque peut commencer à tout moment"  a déclaré un militants à RIA Novosti. Des milliers de personnes sont prêtes à se soulever contre les agresseurs, au premier appel de ceux qui gardent le périmètre. Plusieurs fois au cours des derniers jours, des militants se sont réunis pour se former aux situations d'urgence.

Des barricades autour de l'administration régionale de Donetsk, construites par les manifestants (RIA Novosti)

Les militants s'attendent à une opération militaire de nuit, à Donetsk et Lugansk simultanément. L'administration locale de Kharkov a déjà été prise d'assautmardi par des hommes armés, sans insignes, et policiers masqués, après que la police de Kharkov ait refusé de répondre aux commandements de Kiev. 

Une centaine de combattants de la Garde nationale d'Ukraine, nouvellement formée, seraient arrivée à l'aéroport de Donetsk, communique le directeur adjoint d'un groupe local appelé la milice populaire de Donbass, Sergey Tsyplakov, a déclaré à RIA Novosti. 

"A l'aéroport de Donetsk une centaine de personnes de la Garde nationale ont été déployés", a déclaré Tsyplakov. "Une centaine de voyous nazis sont également dans la ville, ainsi qu'une centaine de mercenaires d'une société militaire privée américaine opérant sous contrat avec la junte de Kiev". 

"Un total d'environ 300 professionnels et fanatiques bien formés et motivés", a ajouté Tsyplakov. "C'est une force importante, mais nous sommes prêts à nous battre."

Plus tôt dans la journée, les militants pro-fédéralisation à Donetsk ont bloquée deux bus transportant des hommes armés en tenue de camouflage sans insignes, près du commissariat militaire. Selon Tsyplakov, les militants croient qu'il sont des mercenaires, mais n'étaient pas en mesure d'identifier les hommes armés alors qu'ils gardaient le silence et ont refusé de répondre aux questions. 
En attendant, des miliciens et des véhicules blindés ont été repérés se rapprochant de la ville de Donetsk. Des vidéos postées sur YouTube montrent que les habitants tentaient d'arrêter les troupe de progresser davantage. 

Les protestations contre le nouveau gouvernement à Kiev se sont poursuivies dans l'est de l'Ukraine depuis des semaines. Le lundi, les assemblées populaires de Donetsk et Kharkov, où siège de l'administration locale, ont été capturés par des manifestants, qui ont déclaré leur indépendance de l'Ukraine et ont annoncé la création de la République populaire de Donetsk et de Kharkov.


11/04/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres