Nouveau franchissement dans la nouvelle guerre froide entre  l’Occident et la Russie. Finalement, l’Ukraine n’est qu’un prétexte des visées réelles de l’Occident sur les pays de l’est, pour encercler la Russie. On vient d’apprendre, grâce un document confidentiel de l’ OTAN, que ce dernier préparait, bien avant les événements en Ukraine, des exercices militaires avec certains pays proches de la Russie.  

 

Vladimir-putin

 

La dernière provocation de l’Alliance, pour accroître sa présence en Europe de l’Est, est donc d’organiser des exercices militaires avec certains pays, pour faire croire qu’il y a une menace russe d’annexion de l’Europe de l’Est. Plus précisément, dans ce cas, il s’agit de l’Arménie, l’Azerbaïdjan et la Moldavie. La semaine dernière, le Comité de l’organisation a adopté un catalogue de "mesures concrètes pour promouvoir les relations" avec ces pays.

 

Les sept pages du document confidentiel nommé (Restricted OTAN) précisent que l‘objectif à court terme est de poursuivre, "en Europe de l’Est, la promotion de la stabilité». L’Otan veut que ces pays lui permettre d’augmenter l’interopérabilité de leurs armées, la capacité de travaillerensemble. Il s’agit notamment des exercices et des entraînements communs.

Awacs

Awacs

Les trois pays de l’Est devraient être encouragés à participer à des projets dits de défense intelligente de l’Otan. Il s’agit de l’achat d’armes, de la mise en commun et la spécialisation des capacités militaires dans le but de les utiliser efficacement. Un exemple de défense intelligente a été organisé conjointement par les pays de l’Otan en vue de la surveillance de l’espace aérien de la Baltique.

 

Ce qui est étonnant dans tout ça, c’est de savoir que ces pays dépendent fortement de la Russie sur plusieurs points. Visiblement, l’Occident ne pense qu’idéologiquement sans toutefois apporter du bonheur aux populations. La guerre, du sang, le mensonge chevillé au corps, les dirigeants occidentaux s’habillent d’oripeaux élogieux alors que ce sont essentiellement des tueurs à gages…