Korotchenzov

L'assassinat des Romanov

Nicolas II, dernier tsar de Russie était assassiné avec toute sa famille, sa femme Alelandra Fedorovna, ses quatre filles Olga, Tatiana, Maria et Anastasia, son fils Alexis, le médecin de famille Ievgueni Botkine, la femme de chambre Anna Demidova, le valet de chambre Alekseï Trupp et le cuisinier Ivan Kharitonov à Ekaterinbourg, dans la nuit du 16 au 17 juillet 1918, tous fusillés dans l’une des pièces du sous-sol de la maison Ipatiev, sur ordre du chef local de la Tchéka, le juif Iakov Iourovski, huitième de dix enfants « d’une famille juive orthodoxe », un horloger, fils d’un criminel qui avait été déporté en Sibérie – où était né le rejeton – qui avait été mis en juillet 1918 à la tête de la maison Ipatiev.

Les corps furent achevés à coup de hache et de baïonnette, brûlés puis aspergés de barils d’essence et d’acide sulfurique pour empêcher leur identification s’ils étaient retrouvés. Le tueur Iourovski reçut la veille, le 16 juillet, l’autorisation de cet assassinat de Iakov Sverdlov, « russe d’origine juive », ordre qu'il semble avoir reçu lui-même de Philippe Golochtchokine, « secrétaire du Comité de région de l’Oural ».

 

L'assassinat du tsar Nicolas II (1868-1918), de sa femme Alexandra Feodorovna (1872-1918) de leurs servants et de de leurs cinq enfants :
- Olga (1895-1918)
- Tatiana (1897-1918)
- Maria (1899-1918)
- Anastasia (1901-1918)
- Alexei (1904-1918)



25/02/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres