Korotchenzov

l'inaction des observateurs de la Mission de l'OSCE

« La situation dans la République populaire de Donetsk reste difficile et tendueDurant la journée écoulée, l'armée ukrainienne a bombardé 382 fois le territoire de la République au cours de 52 violations du cessez-le-feuAu total, durant la semaine écoulée, du 1er au 8 avril, les punisseurs ukrainiens ont bombardé 2880 fois le territoire de la République, y compris 1604 fois avec des armes lourdes, au cours de 338 violations du cessez-le-feu» a rapporté vendredi le commandant en second de l'armée de Donetsk Edouard Bassourine en ajoutant que « les observateurs de la mission de l'OSCE se sont eux-même retirés de l'exercice de leurs fonctions et font seulement semblant de faire leur travail. En réalité ils aident les autorités de Kiev dans l'escalade du conflit dans le Donbass ».

 

« Au total, l'ennemi a tiré 199 obus de mortier d'un calibre de 82 mm et 120 mm, 19 obus d'un calibre de 122 mm et 155 mm, et effectué 17 tirs avec des chars d'assautL'ennemi a aussi utilisé des véhicules de combat d'infanterie, différents types de lance-grenades et des armes légèresLes mêmes criminels de guerre ont donné l'ordre de bombarder le territoire de la République : Grichshyenko - le commandant de la 72e brigade, Krasilnikov - le commandant de la 57e brigade, Shaptalo - le commandant de la 128e brigade, Zabolotny - le commandant de la 58e brigade, Zhakun - le commandant de la 14e brigade, et Moisyok - le commandant de la 81e brigade.

Durant la semaine écoulée, les localités suivantes ont été prises sous les tirs les plus intensifs impliquant l'utilisation d'armes lourdes :

Dans la direction de Gorlovka (au total 220 bombardements) :
- Zaïtsevo - 157 obus d'un calibre de 82 mm et 120 mm ;
- Golmovskoi - 19 obus de 82 mm et 20 obus d'un calibre de 152 mm ;
- Gorlovka et Shyrokaya Balka - 30 tirs de chars d'assaut ;

Dans la direction de Donetsk (au total 770 bombardements):
- Vesyoloye - 34 obus d'un calibre de 82 mm et 120 mm ;
- Spartak - 65 obus d'un calibre de 82 mm et 120 mm et quatre obus d'un calibre de 152 mm ;
- la zone du point de passage de Yasinovataya, du service de patrouille routière et la mine Abakoumova - 202 obus d'un calibre de 82 mm et 120 mm, 33 obus d'un calibre de 122 mm et 152 mm et 30 obus de chars d'assaut ;
- la zone de l'aéroport de Donetsk - 126 obus d'un calibre de 82 mm et 120 mm, trois obus d'un calibre de 122 mm et huit tirs de chars d'assaut ;
- et le district de Petrovsky à Donetsk - 130 obus d'un calibre de 82 mm et 120 mm et 20 tirs de chars d'assaut ;

Dans la direction de Marioupol (au total 614 bombardements):
- Grigorovka - 40 obus d'un calibre de 82 mm et 120 mm ;
- Sakhanka - 349 obus d'un calibre de 82 mm et 120 mm ;
- Kominternovo - 163 obus d'un calibre de 82 mm et 120 mm ;

Suite aux bombardements, huit civils ont été blessés. Les pertes parmi le personnel militaire de l'armée de la République populaire de Donetsk sont d'un soldat mort et deux blessés.

Les autorités de Kiev continuent de mener leurs provocations. En bombardant le territoire de la RPD, l'armée ukrainienne veut pousser les forces armées de la RPD à ouvrir le feu en retour sur les positions des FAU. C'est pourquoi les punisseurs ukrainiens prennent principalement pour cible des bâtiments civils. Suite à ces attaques, plus d'une quarantaine de bâtiments résidentiels et administratifs ont été endommagés.

Tous les crimes commis par les FAU sont enregistrés par les services d'enquête du bureau du procureur général de la RPD, pour préparer les dossiers pénaux afin qu'ils soient transmis aux organisations internationales.

De leur côté, les dirigeants politiques et militaires ukrainiens continuent d'exacerber les tensions dans la zone de conflit, en portant des accusations sans fondement contre les forces armées de la RPD concernant des bombardements des positions ukrainiennes. Dans le même temps, ils annoncent un tel nombre (environ 80 bombardements par jour) que cela ressemble plus à des actions militaires qu'à un cessez-le-feu.

Durant la semaine écoulée, les observateurs de la Mission de Surveillance Spéciale ont enregistré des violations graves des accords de Minsk par la partie ukrainienne. Dans leurs rapports hebdomadaires, les observateurs de la MSS de l'OSCE ont enregistré l'absence de l'équipement militaire des FAU suivant dans les zones de stockage:
- Giatsint-B de 152 mm - 22 unités ;
- Msta-B de 152 mm - 42 unités ;
- D-30 de 122mm - 6 unités ;
- D-44 de 85 mm - 3 unités ;
- MT-12 Rapira de 100 mm - 6 unités ;
- Gvozdika de 152 mm - 6 unités ;
- Akatsia de 122 mm - 19 unités ;
- mortiers de 82 mm et 120 mm - 10 unités ;
- lance-roquettes multiples Grad de 122 mm - 23 unités ;
- lance-roquettes multiples Ouragan de 220 mm - 12 unités ;
- chars d'assaut T-64 et T-72 - 64 unités ;

Au total, durant la semaine écoulée, les forces armées ukrainiennes ont sorti des sites de stockage 213 pièces d'équipement militaire prohibé par les accords de Minsk.

Dans le même temps, nous attirons votre attention sur le fait que les observateurs de la Mission de Surveillance Spéciale de l'OSCE ne prennent aucune mesure pour s'assurer du retour des armes lourdes des FAU manquantes dans les sites de stockage prévus.

Nous enregistrons une concentration d'équipement militaire tout le long de la ligne de contact. D'après les documents du quartier général de l'OAT que nous avons obtenus, tout l'équipement militaire manquant est sur la ligne de front d'où il tire sur les zones résidentielles des localités de la RPD.

Il est triste de constater l'inaction des observateurs de la Mission de l'OSCE concernant ce problème. Il n'y a pas d'information concernant des efforts faits pour s'assurer du retour de l'équipement militaire des FAU manquant vers les points de retrait prévus dans aucun des rapports des observateurs de l'OSCE.

Cela indique que les observateurs de la mission de l'OSCE se sont eux-même retirés de l'exercice de leurs fonctions et font seulement semblant de faire leur travail. En réalité ils aident les autorités de Kiev dans l'escalade du conflit dans le Donbass. La MSS de l'OSCE peut-elle influencer les dirigeants politiques et militaires ukrainiens ou l'Ukraine décide-t-elle des règles de travail dans la zone de l'OAT pour que l'OSCE néglige ainsi les règlements internationaux ?

L'absence d'une telle quantité d'équipement militaire des forces armées ukrainiennes dans les zones de stockage, l'augmentation du nombre de bombardements du territoire de la RPD durant la semaine écoulée, ainsi que la visite de Petro Porochenko à ses superviseurs étrangers démontre clairement que les officiels de Kiev continuent « d'extraire » de l'argent pour reprendre le conflit dans le Donbass et n'ont aucune intention de résoudre le conflit de manière pacifique.

Avec la grande quantité d'armes lourdes prohibées par les accords de Minsk et utilisées par les soldats ukrainiens pour bombarder nos villes et nos localités, avec l'accumulation des unités nationalistes fascistes, criminelles et sadiques, la terre du Donbass est devenue une sorte de terrain d'expérimentation pour les dirigeants politiques et militaires ukrainiens.

Nos services de renseignement continuent d'enregistrer l'arrivée de mercenaires dans la zone de l'OAT.

Notre plus grande préoccupation vient du fait que beaucoup de ces mercenaires récemment arrivés dans la zone de l'OAT viennent de pays slaves. Par exemple, dans la zone de la localité de Maryinka, 21 sniper polonais ont été redéployés, et dans la zone de la localité d'Avdeyevka des snipers et des observateurs de Serbie, incluant des femmes, ont été redéployés.

Notre terre peut être comparée au Colisée de la Rome antique où pour le seul plaisir du public - la communauté occidentale, les gladiateurs - compatriotes, sœurs et frères, se mutilaient l'un l'autre et attendaient la décision des gradins pour savoir s'ils resteraient ou non en vie.

Nous voudrions aussi attirer votre attention sur le fait que les services de renseignement des forces armées de la RPD enregistrent l'accumulation des armes et de l'équipement militaire de l'ennemi le long de la ligne de contact sous couvert de rotation. Y est effectuée la fourniture de munitions, d'essence et de nourriture. Nous avons aussi enregistré le déploiement des quartiers généraux opérationnels des brigades des FAU sur la ligne de front, en particulier ceux des 72e et 128e brigades des FAU.

Ces faits apportent la preuve de la préparation d'une offensive par le commandement ukrainien. Par conséquent, je voudrais mettre en garde la partie ukrainienne contre tout acte stupide et précipité. Nos services de renseignement révèlent les plans de préparation des actions militaires malgré la dissimulation menée par les unités des FAU, raison pour laquelle les punisseurs ukrainiens ne pourront pas mener une guerre éclair. Nous sommes prêts à repousser toute agression der l'armée ukrainienne. Et je doute que la guerre sera victorieuse pour l'Ukraine.

Ceux qui sont responsables de l'escalade du conflit devraient comprendre que la mort de milliers de civils du Donbass et de soldats ukrainiens sera sur leur conscience. Vous devriez penser à la peine que vous devrez purger après votre condamnation par un tribunal militaire international.

Je voudrais attirer votre attention sur les faits suivants. Hier, est arrivé dans la localité d'Avdeyevka le ministre de la Défense Poltorak, avec le représentant du Conseil de Sécurité ukrainien Tourchinov. Nous pensons que le but de la visite était de stimuler l'esprit combatif des unités des FAU.

Nous avons déclaré plus d'une fois que les FAU dans la zone de l'OAT étaient presque totalement démoralisés à cause de l'absence de service et de soins élémentaires pour les soldats. Plus tôt, nous avons annoncé que le ministre de la Défense avait visité les unités situées près de Marioupol. Les bombardements des localités de la RPD depuis la direction de la localité d'Avdeyevka ont augmenté après le départ des officiels.

Je voudrais souligner que pendant la visite des représentants des officiels de Kiev, les représentants de l'OSCE et du Centre Conjoint de Contrôle et de Coordination se trouvaient là aussi, et que durant cette période de temps, il n'y a eu aucune violation du cessez-le-feu.

En d'autres mots, la Mission de l'OSCE et le Centre Conjoint de Contrôle et de Coordination peuvent influencer la situation le long de la ligne de contact et empêcher les violations du cessez-le-feu.Néanmoins, d'après les messages des médias ukrainiens et du centre de coordination, les forces armées de la République populaire de Donetsk ont été accusées d'avoir violé le cessez-le-feu au moment précis où les dirigeants politiques et militaires se trouvaient dans la localité d'Avdeyevka. Nous pouvons voir une fois de plus le mensonge et la déformation des données concernant les bombardements par la partie ukrainienne, » a indiqué Bassourine.

 

 

Commandant en second Edouard Bassourine, traduction officielle depuis l'anglais par Úlfdís Haraldsdóttir

Agence DONi News

DONI actus



10/04/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres