La harpie cinglée et fanatique, membre du bataillon néo-nazi Aidar a été sanctifiée en Ukraine comme héroïne nationale du Maïdan – qu’est-ce qui pourrait bien avoir mal tourné ?


Saker US
Saker US

Par The Saker – Le 26 mai 2016 – Source thesaker.is

Comme la plupart des commentateurs l’ont prédit, Poutine a accepté d’échanger Nadejda Savtchenko contre deux citoyens russes accusés par la junte d’être des terroristes. Pour être honnête, je suis profondément dégoûté par le fait que cette nazie enragée ait été autorisée à circuler librement.

 

Bien sûr, je comprends que si les deux Russes capturés par les Ukies étaient vraiment un genre d’agents du renseignement, Poutine a eu raison de vouloir obtenir leur libération. Je doute personnellement qu’Alexandrov et Erofeev soient vraiment des officiers de la 3e Brigade Spetsnaz GRU – ce que prétendent les Ukies – mais cela ne veut pas dire que c’est impossible ou même improbable. Le GRU a certainement déployé des forces spéciales dans la région du Donbass, je ne voudrais pas rejeter cette version complètement.

Quel que soit le cas, ces deux-là ont maintenant retrouvé leurs épouses :

Nous ne saurons jamais pourquoi la partie russe a fait de tels efforts pour obtenir le retour à la maison d’Alexandrov et Erofeev. Ils affirment – ainsi que leurs familles – qu’ils étaient des volontaires, que leurs aveux avaient été extorqués sous la torture et qu’ils ont démissionné des forces armées russes avant d’aller au Donbass en tant que bénévoles.

Peut être. Peut être pas. Nous ne saurons jamais avec certitude.

Les Russes ont fait un travail de relations publiques superbe en présentant la décision. Tout d’abord, ils ont montré le président Poutine recevant les familles des deux journalistes assassinés par Savtchenko et qui demandaient son pardon – non pas par sympathie, bien sûr, mais pour obtenir la libération de leurs maris – puis les médias russes ont montré les images des épouses des deux russes avec leurs conjoints avant de montrer des images de Savtchenko de retour à Kiev. C’est suffisant.

Pourtant, laisser courir Savtchenko me dérange vraiment. D’abord, elle est vraiment le symbole parfait du Banderastan 1 ukrainien, que la junte nazie tente de construire. Autrement dit, c’est un personnage méchant et clairement enragé. Il suffit de l’écouter à son arrivée à l’aéroport de Kiev – la traduction est inutile :

 

Jetez aussi un œil à la vidéo suivante. Regardez le langage corporel de Savtchenko alors que Porochenko fait son discours – encore une fois, pas de traduction nécessaire.

 

 

Maintenant, je ne suis pas psychiatre, mais à mes yeux, certes non professionnels, elle ressemble à un pit-bull enragé sous l’effet d’un mix de LSD et de crack. Elle semble définitivement mériter une sorte de cage. Et laisser ce genre de personnage en liberté est totalement insensé, sauf si il y a une très bonne raison pour cela.

Y avait-il une bonne raison dans ce cas ?

Je ne sais pas – et je pense que personne ne le sait.

Dans les images ci-dessus, Savtchenko suinte littéralement la haine et le fanatisme, elle semble aussi, disons, tout simplement dérangée mentalement (est-ce moi ou percevez-vous aussi ce sentiment ?). Par ailleurs, Savtchenko a également agi de façon insensée lors de son procès à Moscou (bien sûr, cela n’a pas été rapporté dans la presse occidentale). À son arrivée à Kiev, elle a quitté l’avion, pieds nus et d’une humeur plutôt belliqueuse. Et bien que tout cela ne prouve rien – marcher pieds nus ne figure pas dans le DSM – cela ajoute un élément supplémentaire à une créature semblant plutôt loufoque – désolé, je ne peux pas appeler cela une dame.

Aparté du Saker US : Pour mémoire, les Russes l'ont soumise à une évaluation psychiatrique et l'ont trouvée saine d'esprit. Au vu de son comportement, je me demande comment les Russes sont venus à cette conclusion ...

Je veux dire qu’il y a quelques personnages vraiment méchants dans la junte Ukie, des gens comme Gerachtchenko ou Tourtchinov, mais Savtchenko semble aussi folle que Liachko, mais en plus méchante à un point tel que même ce dernier est surpassé. Pas étonnant qu’elle ait torturé un prêtre orthodoxe de ses propres mains.

Ce qui est certain est que cette créature va générer beaucoup d’actions dans ce qui reste de l’Ukraine. Les malheureux oligarques Ukie doivent déjà être pris de sueurs froides et subir des attaques de panique à l’idée de faire face à cette harpie. Parce que, ne vous méprenez pas, Savtchenko est une grosse affaire – une véritable nazie, une nationaliste haineuse et enragée, avec la pureté idéologique d’un Trotsky ou d’un Himmler. Je ne vois pas Savtchenko s’entendre avec l’oligarchie actuellement au pouvoir.

Alors, peut-être sa libération est-elle le cadeau empoisonné de Poutine à l’Ukraine ? Après tout, c’est la junte actuelle, et l’oligarchie qui la soutiennent (plus ou moins), qui font de Savtchenko une héroïne nationale – les Ukies la comparent à Jeanne d’Arc – je ne plaisante pas ! Alors laissez-les profiter de leur héroïne, non ?

Que ses cris et son visage haineux deviennent le symbole de ce régime et de ce qui reste de l’Ukraine. Ce n’est que justice.

Bien sûr, la foule habituelle qui déteste Poutine dira : «Encore une autre concession à l’Occident, encore une autre preuve que Poutine est faible et influençable et que la Russie est gouvernée par les sionistes.» Comme ils disent cela à peu près chaque fois que Poutine fait quelque chose, je les ignore fondamentalement.

Dans l’ensemble, je me sens plutôt nauséeux, suite à toute cette affaire. Quant à la junte, je souhaite que leur héroïne l’étouffe.

The Saker

Traduit et édité par jj, relu par nadine pour le Saker Francophone

 
  1. Stepan Bandera était le chef des nazis ukrainiens pendant la Seconde Guerre mondiale ↩