Korotchenzov

Poutine : Il est de mauvais ton de lire le courrier qui ne vous est pas destiné !

 

Posted: 12 Apr 2014 02:14 AM PDT

Lors d'une réunion du Conseil de sécurité national vendredi, le président russe Vladimir Poutine a qualifié d'étrange la réaction de Washington à sa lettre sur la situation en Ukraine, adressée aux dirigeants européens, indiquant qu'il était "de mauvais ton de lire des lettres d'autrui". 

"C'est pour le moins étrange, et il n'est pas bon de lire des lettres d'autrui. Cela n'a pas été écrit à eux (aux Américains, ndlr), mais aux consommateurs de gaz en Europe. Tout le monde sait cependant que nos amis américains ont l'habitude d'écouter aux portes, bien il ne soit pas bon d'espionner", a plaisanté le chef de l'Etat à l'annonce de la première réaction de Washington à sa lettre. 

Selon le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, le porte-parole du département d'Etat a affirmé que la Russie ne devait pas politiser le problème gazier avec l'Ukraine, mais devait appliquer les principes de marché dans l'établissement des prix. 

"A parler sérieusement, cette réaction est pour le moins étrange (…). La formule actuelle du prix du gaz a été fixée dans des contrats officiels entre le russe Gazprom et l'ukrainien Naftogaz en 2009 (…). Rien n'a changé depuis", a souligné M.Poutine. 

Et de rappeler que depuis, pour des raisons différentes, la Russie avait accordé des rabais à l'Ukraine. 

"On sait qu'en décembre 2013, nous lui avons également octroyé un prêt de 3 milliards de dollars et baissé encore une fois le prix du gaz à condition que toutes les dettes soient remboursées et que les paiements courants soient effectués à temps", a poursuivi le président russe. 

Il a souligné que ni l'un ni l'autre n'a été fait.

Source

Aide financière de Moscou : l'Ukraine doit reconnaître la légitimité du rattachement de la Crimée à la Russie !

Posted: 12 Apr 2014 02:09 AM PDT

 
Pour obtenir l'aide financière de Moscou, l'Ukraine doit reconnaître la légitimité du rattachement de la Crimée à la Russie, effectuer une réforme constitutionnelle et ne pas discriminer les russophones, a annoncé vendredi le ministre russe des Finances Anton Silouanov.

"Une réforme constitutionnelle, une élection présidentielle légitime, la formation d'un gouvernement capable de négocier la légitimation du statut de la Crimée et l'apaisement des tensions dans l'Est de l'Ukraine par la voie de négociations, sans effusion de sang. Telles sont les conditions sine qua non de l'aide financière que la Russie pourrait apporter à l'Ukraine", a indiqué M. Silouanov à l'issue d'une rencontre avec le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble à Washington. 

M. Silouanov a déclaré avoir formulé les mêmes conditions lors d'une rencontre avec le secrétaire américain au Trésor Jacob Lew. 

Peuplée en majorité de russophones, la Crimée a refusé de reconnaître les nouvelles autorités de Kiev et s'est rattachée à la Russie au terme d'un référendum du 16 mars. Plus de 96% des participants au scrutin ont voté pour l'entrée de la péninsule dans la Fédération de Russie. Les autorités de Kiev soutenues par les Etats-Unis et l'Union européenne ont qualifié ce résultat d'"annexion".

Source


13/04/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres