Korotchenzov

Psychopathie : la prochaine étape sera de faire exploser une centrale nucléaire et d’accuser la Russie

Posted: 27 Jul 2014 03:36 AM PDT

 

Bon. Je suis toujours aussi affairé, mais quand j’étais dans ma voiture, j’ai regardé quelques programmes plutôt captivants à la télé russe, dont un intitulé « Politique avec Peter Tolstoi », avec une brochette d’invités intéressants qui parlaient du dossier du vol MH17 abattu au-dessus de la Novorossia. Comme je manque encore de temps, voici un résumé de ce qu’ils ont dit : 

1) Il est fort probable que le vol MH17 n’a pas été abattu par un missile BUK, mais par un tir de missile air-air R-60M provenant d’un SU-25 ukrainien, dont le cockpit n’est pas pressurisé (c’est un avion d’appui rapproché), mais dont les réacteurs peuvent facilement le faire monter à une telle hauteur, l’oxygène étant fourni au pilote à travers un masque. Toutefois, le SU-25 est plutôt lent à pareille altitude, mais ce manque de vitesse est facilement compensé par celle du missile air-air R-60M, dont la distance d’engagement idéale est de 3 à 5 km, ce qui correspond « exactement » à la distance qui séparait le SU-25 du vol MH17. Le principal élément prouvant que c’est un missile R-60M qui a touché le vol MH17, c’est le signal radar qui montre que l’aéronef ne s’est pas déchiqueté comme ce devrait être le cas avec l’ogive d’un missile sol-air BUK, et le fait que même au sol, la carlingue de l’avion ne semble pas déchiquetée comme si un missile BUK l’avait touchée. 

2) Si le service de sécurité ukrainien (SBU) a aussitôt saisi l’enregistrement des conversations entre le contrôle de la circulation aérienne de Kiev et le vol MH17, c’est parce que c’est la Résistance qui était en possession des « boîtes noires ». La raison pour laquelle la Hollande a accepté que les Britanniques « décodent » ces enregistrements, c’est parce que les États-Unis leur ont dit de procéder ainsi. Les Britanniques laisseront la NSA falsifier les données de manière à ce qu’elles concordent avec celles du SBU à Kiev, qui finira par rendre publics les enregistrements qui, ô surprise, « confirmeront l’authenticité » des enregistrements trafiqués par la NSA provenant du Royaume-Uni. Officiellement, ce seront les Hollandais qui en feront l’annonce pour mieux cacher le rôle des États-Unis et du Royaume-Uni dans tout cela. 

3) Outre les Russes et les Étatsuniens, les Européens savent aussi ce qui s’est passé (Je peux personnellement confirmer que je sais pertinemment que plusieurs pays européens ont leurs propres systèmes de surveillance qui observent tout ce qui se passe à l’ouest des monts Oural. Le Saker). 

4) Plusieurs invités ont dit croire qu’après l’échec en train de s’avérer de l’opération sous fausse bannière du vol MH17, la prochaine étape sera de faire exploser une centrale nucléaire et d’accuser la Russie. 

5) Le Banderastan a apparemment signé 8 ententes avec l’OTAN pour la tenue d’exercices conjoints en Ukraine. La plupart d’entre eux se tiendront le 1er septembre, date à laquelle Porochenko a promis d’en finir avec la répression au Donbass. 

6) Un invité a affirmé qu’il avait appris d’une source très fiable aux États-Unis que ce pays avait planifié l’opération relative au vol MH17, mais que les Ukrainiens l’ont mal exécutée. Le plan était de faire tomber l’avion dans la région de Rostov en Russie. 

7) La proposition suivante a de nouveau circulé : de déclarer que si les atrocités commises au Donbass ne cessent pas, la Russie va reconnaître les républiques de Donetsk et de Lougansk. L’idée derrière cette proposition est que SI ces républiques sont reconnues, la Russie pourra faire la même chose qu’en Abkhazie et en Ossétie du Sud, soit envoyer toutes les troupes requises pour mettre fin à l’agression. En droit international, ce ne serait pas la même chose qu’une violation des frontières de l’Ukraine. En outre, on répéterait en Novorossia ce que les États-Unis et l’OTAN font officiellement avec l’insurrection wahhabite en Syrie ou ce que les États-Unis ont fait au Kosovo. 

8) Les invités s’entendaient pour dire que de nouvelles sanctions contre la Russie sont inévitables pour la simple et bonne raison que les États-Unis en font une obsession. Cependant, les Russes sont également convaincus que ces sanctions ne feront pas trop mal. Tant que la Russie ne fournira pas aux États-Unis un prétexte pour forcer l’Union européenne à se passer de leur approvisionnement en énergie, il n’y aura pas de sanctions véritables. 

9) Tous les invités ont convenu que la Russie devrait continuer de fournir un soutien militaire camouflé et un soutien politique ouvert à la Novorossia. 

Par ailleurs, des sources russes rapportent au moins deux défaites majeures des forces ukrainiennes, dont une près de la ville de Georgievka, pas loin de l’aéroport de Lougansk (toujours tenu par les Ukrainiens, mais encerclé). Les Ukrainiens auraient perdu 30 soldats et plusieurs véhicules blindés. L’escadron de la mort ukrainien « Donbass » (qui a déjà été complètement anéanti à deux reprises) est de nouveau encerclé près de Donetsk. 

Voilà ! Je voulais seulement vous mettre à jour. Je dois de nouveau prendre la route. 

À plus tard. 

Le Saker 
Source
Vu ici 


29/07/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres