Publié le avr 16, 2014 @ 16:58

russie

Le néfaste du futur pour l’Ukraine s’écrit en lettre d’or désormais. L’opération "anti-terroriste" tourne au vinaigre. Au-delà de l’infamie, accuser Moscou de tous les maux est un vilain stratagème pour ne pas poursuivre l’opération ou demander l’appui des Etats-Unis pour tenter de déloger les pro-russes. Environ 10 pièces d’équipement militaire sont entrés dans la ville de Donetsk et aussitôt pris par des civils.

Dans les véhicules blindés, les "hommes verts"  ont érigé des drapeaux russes.

 

L’Occident, en s’entourant d’incompétents pour gérer l’Ukraine, s’est tiré une balle dans le pied. Les colonnes avec la "horde de barbares" envoyés par Kiev dans l’est, sont prisonnières, bloquées par des citoyens qui ne veulent pas la guerre mais réclament leurs droits et celui de leur sol.  Faut-il redire ici que la "horde de barbares" n’en sont pas car, ce sont les enfants du pays qui ne veulent pas en découdre avec leurs frères.

>>>Rejoignez-nous sur Facebook

Selon nos informations, les troupes se trouvant stationnées à l’aéroport de  Kramatorsk, proche de la ville de Slave, sont apeurées et ont décidé de désobéir aux ordres de Kiev. Elles n’entreront donc pas à Slaviansk.

Du coup, le président usurpateur et par intérim de l’Ukraine, Oleksandr Turchynov, est nu, l’Occident avec. Il leur reste un dernier argument pour faire encore entendre leur voix: c’est la Russie. Prenons les paris…