Korotchenzov

Ukraine/Novorossia : Plus de 400 soldats ukrainiens se réfugient en Russie

lundi 4 août 2014

AFP Photo/Anatoly Stepanov
 
Plus de 400 soldats ukrainiens ont été autorisés à passer en Russie après avoir demandé asile. C'est le plus grand, mais pas le premier, cas de désertion en Russie par des soldats ukrainiens impliqués dans la répression militaire de Kiev dans l'est du pays. 

Selon le porte-parole des gardes-frontières de la région de Rostov Vasily Malaev, un total de 438 soldats, dont 164 gardes-frontières ukrainiens, ont été autorisés à entrer en Russie dimanche soir. 


  
Les premières images filmées par Life News

Un des Ukrainiens était grièvement blessé à son arrivée. Il a été emmené à l'hôpital pour des soins chirurgicaux, selon les fonctionnaires russes. 

Les autres soldats ukrainiens ont été logés dans un camp de tentes déployé près du poste-frontière par lequel ils sont entrés dans le territoire russe. Les gardes-frontières russes leur fournissent nourriture et couchage. 

Des sources officielles à Kiev ont confirmé le rapport russe, mais ils ont une version héroïque de ce qui s'est passé pour les troupes de la 73e brigade d'infanterie motorisée. 

"Après un bombardement de quatre heures une décision a été prise de se frayer un chemin à travers l'encerclement. Une partie des troupes a lancé une attaque et a réussi une percée. D'autres sont restés derrière pour couvrir leurs compagnons de lutte. Après avoir épuisé leurs munitions, ils ont détruit tout leurs véhicules et se sont dirigés vers la Fédération de Russie ", a déclaré le porte-parole de l'opération de répression militaire Aleksey Dmitrashovsky sur la chaîne ukrainienne TV 112.Ukraine. 

Dimanche, la milice anti-gouvernementale ukrainienne a indiqué qu'elle était en négociations avec un important contingent de troupes ukrainiennes encerclées par leurs troupes dans la région de Lougansk sur une possible reddition. Les négociations ont été entravées par l'intention des troupes de détruire les quelques 70 véhicules blindés en leur possession avant de déposer les armes, alors que la milice aurait voulu les capturer intacts. 

Le poste frontière Goukovo, par lequel les troupes ukrainiennes sont rentrées sur le territoire russe, se trouve à la frontière entre la Russie et la région de Lougansk en Ukraine, ce qui indique que ce sont les mêmes troupes qui négociaient avec la milice. Si c'est bien le cas, il n'était pas immédiatement clair si les véhicules qu'ils avaient avaient été vraiment détruits. 

Les inspecteurs de l'OSCE et des journalistes se retrouvent sous les tirs ukrainiens à la frontière russe

Le dimanche, les gardes-frontières russes ont rapporté que 12 soldats ukrainiens avaient demandé l'asile en Russie. Et à la fin Juillet, 41 soldats ukrainiens s'étaient enfuis en Russie pour échapper aux combats dans l'est de l'Ukraine. Ils sont maintenant l'objet de poursuites en Ukraine pour avoir déserté au plus fort de la bataille. 

Le flux de déserteurs dans les rangs de l'armée ukrainienne et la Garde nationale semble s'amplifier au milieu de l'escalade de violence dans les régions de Donetsk et Lougansk où Kiev se bat contre les milices anti-gouvernementales armées. 

Plusieurs unités ukrainiennes ont été récemment coupées de leurs lignes d'approvisionnement après des opérations offensives qui les ont amenés derrière les lignes de la milice et à proximité de la frontière russe. 

Les troupes ukrainiennes, bien que largement supérieures à la milice en termes d'armes lourdes, souffrent d'une mauvaise logistique. Beaucoup de soldats se plaignent de manquer même des fournitures de base comme la nourriture et l'eau sur la ligne de front. La situation est aggravée par des cas de négligence manifeste du commandement, des unités dotées d'un équipement défectueux, se retrouvant sous les tirs de leur propre camp et simplement abandonnés pendant la retraite lors des contre-attaques de la milice. 
 
 

Cette vidéo YouTube montre un soldat ukrainien expliquant comment il doit attraper et faire cuire des serpents parce que son unité ne reçoit pas de rations. 

Un soldat mutin de la Garde nationale de Kiev: "Nous avons été abandonnés tel des déchets"

Cela provoque de graves problèmes de moral dans l'armée, et certaines des voix les plus critiques disent que l'Ukraine de facto n'a pas de troupes d'infanterie et n'a pas d'autre façon de combattre que de raser les villes contrôlées par la milice avec l'artillerie et des frappes aériennes. 


Femmes brûlant les ordres de mobilisation de leurs fils et maris
Il y a une résistance croissante à la campagne militaire dans la population ukrainienne, avec plusieurs cas de manifestations de masse contre la dernière campagne de mobilisation, mères et épouses des conscrits sont descendus dans les rues pour exiger que leurs proches ne soient pas enrôlés dans l'armée.
Source : RT (trad. BDD)
 

Des habitants de la région de Bukovine, près de la frontière roumaine brûlent leurs ordres de mobilisation. (S/T Ang.)
 


01/10/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres